MEMBRE DU JURY

Jurys Long Métrages

Esther Regina

Esther Regina est une actrice espagnole. Elle se forme très jeune dans les domaines de l’expression corporelle, du théâtre, du chant et de la danse. Elle a étudié l’art dramatique à Bruxelles. Elle travaille comme traductrice d’abord à Luxembourg et plus tard à Bruxelles, Parallèlement, elle développe sa carrière de comédienne pour le Teatro español de Bruselas dont elle est, avec son directeur Pollux Hernúñez, un membre fondateur. Depuis son retour en Espagne, elle a travaillé pour le théâtre, le cinéma et la télévision , sous la direction, entre autres, de Lucas Fernàndez et de Sigfrid Monleon . Dans le film Ispansi, de Carlos Iglesias , elle joue le rôle protagoniste.

Atia Al Daraji

Diplômé de la Faculté des Beaux-Arts en 1992. Il est membre de l’Académie Australienne des Arts Dramatiques. Il produit et réalise de nombreux films qui présentent les souffrances de son pays, l’Irak. Son premier film est sorti en 2011 ‘’Dans les bras de ma mère’’. Il traite l’histoire des orphelins en Irak. Le film a participé à plus de 50 festivals et a remporté plus de 18 prix internationaux.

Moussa Touré

Moussa Touré est cinéaste et producteur . Il commence sa carrière très jeune dans le cinéma entant que technicien. Il a réalisé une dizaine de films tout genre confondu. Parmi ses films, ‘’Toubab Bi’’ qui est sorti en 1991.Il a été primé de nombreuses fois.  » La Pirogue  » a eu le Tanit d’or aux Journées cinématographiques de Carthage.

Saoussen Maalej

Saoussen Maalej est une actrice tunisienne connue pour ses rôles dans des séries télévisées et des courts métrages. Elle est également animatrice de radio. Saoussen Maalej débute à la télévision dans l’émission Chams Alik sur Canal+ Horizons : elle y est animatrice auprès de Nejib Belkadhi, de 1999 à 2001, année où l’émission s’interrompt en raison de la fermeture de la chaîne. Elle est ensuite animatrice dans le talk-show quotidien Ahla Snine dont Ilyes Gharbi est le rédacteur en chef. Puis, de 2009 à 2010, elle officie dans l’émission Ness Nessma sur Nessma aux côtés de l’animateur Fawez Ben Tmessek.

Mohammad Malas

Mohammad Malas est parmi les premiers cinéastes d’auteur du cinéma syrien. Il a réalisé plusieurs documentaires et longs métrages qui ont obtenu une reconnaissance internationale.
Parmi ses films « Kenitra 74 », « Rêve de la ville », « Passion » et le tout dernier « Une échelle pour Damas » 2013.

Jury Films Ecoles et Courts Métrages

Moufida Fadhila

Moufida Fedhila est productrice, réalisatrice et plasticienne. Son travail a été présenté au sein de nombreuses expositions à travers le monde.

Son nouveau film « Aya », qui a reçu le Tanit d’Or du Meilleur Court Métrage de Fiction aux Journées Cinématographiques de Carthage, a remporté plusieurs prix tel que le Prix du Meilleur Court Métrage au Festival du Cinéma d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine à Milan. Le film est également sélectionné en Compétition Internationale dans plusieurs festivals tel que au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand.

ِElle a fondé avec le cinéaste Mehdi Hmili « Yol Film House » et produit plusieurs films de fictions et documentaires primés dans plusieurs festivals. Lors du 34ème Festival International de Cinéma Vues d’Afrique à Montréal, un hommage lui a été décerné pour l’ensemble de son oeuvre. Moufida Fedhila est membre de l’Académie Francophone du Cinéma.

Abdelhamid Bouchnak

Abdelhamid Bouchnak est né à Tunis en 1984. Il a étudié à partir de 2003 à L’ESTED à Tunis ensuite intègre L’école de Cinéma de Gammarth l’ESAC en 2005 puis il a eu un master en études cinématographiques à Montréal en 2010. Il a réalisé plusieurs courts métrages tel que « Miroir », des vidéos clips et des séries télévisés. Il a notamment une expérience d’acteur.

Habib Mestiri

Habib Mestiri, cinéaste tunisien dont les débuts remontent à 1977 dans le cadre du cinéma amateur où il a réalisé une dizaine de courts-métrages tout en préparant un diplôme de réalisation.
Après une longue expérience dans la télévision, jalonnée par plusieurs récompenses en Italie, il renoue avec le cinéma Tunisien en entamant une série de documentaires ou art et histoire sont omniprésents. Il réalise son premier long métrage, les vagues brisées, en 2017.

X