EXPOSITION

GFF_ART SHOWS

Une proposition de LA BOÎTE| un lieu d’art contemporain

Un festival du film et quatre expositions d’arts visuels et plastiques proposées comme formes d’immersion dans la création artistique contemporaine tunisienne et de balade dans l’histoire du cinéma.

El Kazma

« El Kazma », bunker de la 2e guerre mondiale fondateur d’une plage, Kazma Plage, lieu de rendez-vous d’une jeunesse en mal d’horizon… Ligne floue. Point de fuite entre l’ici et l’ailleurs.

9 conteneurs échoués, drainés là par un courant artistique contemporain fort, porté par 9 artistes visuels tunisiens, vivant et travaillant…ici et ailleurs : Ismail Bahri, Amel Ben Attia, Nidhal Chamekh, Fakhri El Ghezal, Malek Gnaoui, Nicène Kossentini, Souad Mani, Amine Messaadi, Haythem Zakaria.

El Kazma, commissionnée par l’artiste Malek Gnaoui propose 9 postes d’observation sur notre société, sur ses doutes, ses espérances, ses silences, ses mots, sa poésie, son rapport à elle-même, à l’Autre et à l’Occident. L’Occident honni et fantasmé. En un seul bloc.

La Corniche
21 avril > 25 avril
12.00 > 19.00

Affiches-de-films-tournés-dans-le-Sud

La deuxième « Affiches-de-films-tournés-dans-le-Sud » consacre des films phares tournés dans le sud tunisien.

Orientalisme ? Exotisme ? Pas nécessairement. Le désert est un no man’s land où l’imaginaire s’emploie à tous les temps, le futur y compris. Triées par deux passionnés Mariem Oueslati et Abderrahman Ameur, on saisit dans ces captations un sens commun de l’espace… Une triangulaire « Contemplation-Conquête-Soumission », illustrée ou photographiée, dans une trame vintage, moderne ou futuriste, en écho à une histoire du cinéma déclinée en plusieurs genres. Une exposition portée par les cimaises de l’Agora Gabes, le temps du festival.

Agora Gabes

20 avril > 27 avril

Horaires d’ouverture

The Last of Us

« The Last of us », le film de Alaeddine Slim, n’est pas en reste d’art. Loin s’en faut. Ce réalisateur est un plasticien (Galerie El Marsa), conceptuel comme ses amis du mouvement « Politiques », parties prenantes pour certains de son film consacré par la Mostra de Venise.

Les exemples de réalisateurs-artistes ou d’artistes-réalisateurs sont nombreux. Citons Steve Mc Queen, oscarisé en 2014 pour « Twelve Years a Slave », artiste visuel prisé du monde de l’art (Galerie Goodman, Biennale de Venise, Guggenheim, Musée d’Art moderne de la ville de Paris), ou Abbes Kiarostami, à la mémoire saluée au dernier festival du film de Cannes par la projection de « 24 frames », un film expérimental menant à bout la perception du spectateur par le prisme de 24 séquences figeant le vent, la neige, les arbres, les oiseaux, les cerfs dans un premier rôle providentiel… jusqu’aux premiers coups de chasseurs, tonnant dans l’image.

« The Last of Us » est de ces œuvres composites qui recèlent en amont mille trésors de recherche, restitués à Houch Khraief par un ensemble de mediums (photographies, installations, accessoires) tissant la trame d’un film d’art … à voir.

Houch Khraief
20 avril > 27 avril
Horaires d’ouverture

REGARDS SUR MA VILLE

Et une toute dernière.

Hommage aux Hommes et aux venelles de Gabes. Takapes. Exposition de photos documentaires par le photographe Chokri Sellami, regards portés sur sa ville, captures d’une oasis de paix dépouillée de son suc, livrant ses dernières ressources à l’ennemi. D’une Cité-offrande aux mille et une épices. D’un monde où l’Humain règne. À chaque coin de rue.

Maison de la Culture de Gabes
20 avril > 27 avril
Horaires d’ouverture

X